INITIATION A L'ART DE CONTER

  • DANS LES ECOLES ET COLLEGES

J’anime divers ateliers d’initiation à l’art de conter dans les écoles et collèges. Mes ateliers d’initiation dans les classes me permettent de faire travailler les élèves sur certaines compétences visées dans les programmes officiels tels que :

- l’écoute des autres élèves,

- l’amélioration de la syntaxe (dans le souci d’être compris face à un auditoire. L’enfant est donc dans une situation vraie),

- le travail sur la mémoire (par la visualisation) et sur l'imagination, la créativité.

 mythophages.jpg

Mais l’atelier permet également d’approfondir des compétences particulières à l’art du conte comme :

-structurer ses idées avant de les énoncer,

- raconter sa version d'un conte sans l’apprendre par cœur,

- acquérir un vocabulaire lié au conte

- et effectuer un travail sur la voix et les gestes.

 

Et même en maternelle...

La pratique du conte dès l’école maternelle est entendue comme allant de soi. Privilégier très tôt le contact des enfants avec cette « littérature orale », c’est leur donner, en accord avec les Instructions Officielles de l’Education nationale, la possibilité d’ouvrir leur potentiel imaginaire. En petit groupe, les enfants s’appropriant le conte, vocabulaire, rythme, silences, répétitions et formules de fin vont se fixer automatiquement. L’objectif final pourra se concrétiser par un spectacle ou un cd, un dvd…

 100-6647.jpg

 

  • LES ENFANTS CONTEURS 

          (Atelier d'initiation à l'art de l'oralité à partir de 6 ans)

 

L'apprentissage du conte par les enfants développe le savoir faire, le savoir devenir. Pour raconter l'enfant apprend que parler signifie donner du sens et qu'il doit mémoriser, prendre la parole, rapporter des propos.

La maîtrise de la langue orale entre en complémentarité avec celle de la langue écrite.

A l'école on apprend à lire, à écrire... mais très peu à parler, à raconter comme on le fait naturellement avec ses amis.

Le travail des enfants conteurs sera de s'approprier des contes et de les raconter chacun avec ses propres mots, son propre style, son propre univers et ensuite de s'exprimer seul, sans aide, oralement devant un public (qui ne connaît pas encore l'histoire). C'est exactement ce que je fais.

Les enfants choisiront leurs histoires dans des recueils de contes qui seront à leur disposition.

Une fois que l'enfant aura choisi son histoire, il racontera sa version.

Vocabulaire, rythme, silences, répétitions et formules vont se fixer automatiquement sans apprendre par cœur !

L'enfant qui a raconté dix ou vingt fois son conte trouve le mot juste, le garde et accomplit son apprentissage oral par répétitions successives de mots trouvés, compris, transmis.

L'enfant pose ainsi un acte artistique, en choisissant un conte qu'il aime et en partageant son plaisir et son enthousiasme avec d'autres.

Il découvrira aussi, si on ne l'a pas bien compris, qu'il doit travailler le vocabulaire ou l'élocution.

Un échange se crée avec le groupe et ma tâche consistera à aider, corriger, jusqu'au moment où l'histoire est maîtrisée et transmise à son tour .

Car le conte plus on le dit plus on le garde et plus on le garde plus on le perd.

hpim1675.jpg

  • POUR LES ADULTES

A ceux et à celles qui désirent s'initier à l'art de conter. Que vous soyez une grand-maman ou un grand-papa, une bibliothécaire ou encore un professionnel de la petite enfance, peu importe votre âge ou le travail que vous faites, vous vous sentez attiré par le conte ? Vous êtes tenté par l'expérience et vous n'osez pas briser la glace ?

Cet atelier vous permettra de découvrir l'art de transmettre un conte (traditionnel ou littéraire) oralement, sans support écrit, en évitant d'apprendre par coeur au préalable un texte.

Venez avec une histoire que vous connaissez ou même que vous n'aurez lue seulement que deux fois et... racontez-la !

100 2365